Nördik Impakt 19, guide des artistes à voir dans les halls

Festival

NDKprogAprès vous avoir présenté la programmation hors des halls, il est l’heure de s’attaquer à la programmation du coeur du festival. Le Parc des Expositions sera intégralement utilisé lors des deux soirs des 20 et 21 octobre prochains. Petit tour des artistes qui nous paraissent immanquables pour cette 19ème édition du festival Nördik Impakt :

___________________________________________________

VENDREDI 20 OCTOBRE – PARC DES EXPOSITIONS

. MODESELEKTOR (Dj set) – 23h30 – Hall of Fame

Composé de Gernot Bronsert et Sebastian Szary, Modeselektor c’est l’union de deux enfants de l’Allemagne de l’est. Ils se décrivent eux-mêmes comme « un dragon du son gourmand et infatigable qui crache de la distorsion à la place du feu ». En sus de posséder le don de naviguer entre électronique, rap, techno et IDM comme personne, de dénicher les artistes émergents qui bousculeront, à tous les coups, les codes établis de la scène européenne (de Howling à Omar Souleyman), Bronsert & Szary peuvent se targuer de réussir tout ce qu’ils produisent, y compris leurs brillantes collaborations avec Siriusmo (Siriusmodeselektor) ou encore avec Apparat (Moderat).

. PAULA TEMPLE – 23h15 – Hall of death

Paula Temple milite pour une techno politisée et féministe, l’exigence et l’expérimentation sont au coeur du travail de cette artiste qui pose un œil acéré sur la société et ses mutations. Paula Temple renoue avec le souffle original de la techno, éducative, sublimée autant par des sonorités industrielles que par des rythmes indolents.

. MAUD GEFFRAY – 22h10 – Wonder Hall

Lancinante, rythmée de salves électriques qui nous ramènent brutalement à la réalité, parcourue de boîtes à rythmes sous chloroforme capables de s’emballer d’un coup vers la transe la plus pure, ponctuée de pianos étouffés, emballée de mélodies étirées et stretchées, hantée de vocaux qui ricochent en écho, la musique de Maud Geffray est un drôle de stupéfiant. Un mélange de feu et de glace, de torpeur et d’énergie, comme la bande sonore idéale d’un long voyage en suspension et en quête de la lumière.

. PAN-POT – 3h15 – Hall of Fame

Pan-Pot, ce nom vient du bouton d’une table de mixage, et plus précisément du potentiomètre « pot » qui permet de contrôler le panoramique « pan » gauche-droite de la stéréo. Mais Pan-Pot, c’est un son assurément puissant et taillé pour le dancefloor qui oscille entre techno et house. Un binôme inséparable, toujours inventif, résolument « du côté obscur de la force », et qui aime bousculer le dancefloor par ce son si singulier, enivrant et peu orthodoxe de son intelligent techno.

___________________________________________________

SAMEDI 21 OCTOBRE – PARC DES EXPOSITIONS

. RED AXES – 00h30 – Wonder Hall

Influencé par la coldwave du début des années 80’, Red Axes confronte un univers post-punk psychédélique et italo-disco à des sonorités orientales. Un antagonisme que le duo israélien assume parfaitement. Red Axes garde avec audace et liberté une certaine rugosité et le goût des instruments joués en live. Séduction maximale !

. MEUTE – 22h – Hall of Death

Depuis les expériences symphoniques de Jeff Mills et Carl Craig, on sait à quel point la primitive énergie de la dance music est miscible dans le format orchestral. Le collectif hambourgeois Meute pousse l’idée un cran plus loin : détacher la musique électronique de la classique console de DJ et adapte des standards de la techno à une fanfare.

. MARVIN & GUY –  23h00 – Wonder Hall

Nés dans le moule de la soul et du disco, et plus spécifiquement de sa version ritale, Marcelino Giordani et Alessandro Parlatore nourrissent deux passions : faire danser la planète et devenir des flamands roses. S’il reste apparemment du chemin à parcourir pour cette dernière, le duo est passé maître dans l’art de sélectionner les tracks « groovy techno » responsables d’agitations incontrôlables sur les dancefloors. Sous leurs chapeaux de cowboys from paradise, leur sens de l’edit n’a d’égal que leurs qualités d’excavateurs de sons précieux.

. TALE OF US – 4h – Hall of Fame

Duo originaire de Milan mais aujourd’hui installé à Berlin, Tale Of Us s’est imposé en quelques années comme une des figures essentielles des musiques électroniques. Reconnus pour leurs mixes à la fois puissants et sensibles, Karmine Conte et Matteo Milleri s’attachent à apporter une dimension mélodique et sensible à leurs sets incroyables. Remixeurs et producteurs talentueux, les deux Italiens s’apprêtent à sortir un premier album orienté ambient et musique classique sur le prestigieux label Deutsche Grammophon, qui prouve une nouvelle fois l’étendue de leurs inspirations.

________________________________________

Plus d’infos et billetterie sur nordik.org

Toutes les news Écrit par : Adrien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres news dans cette catégorie

Désolé, mais aucune autre news n'a été publiée dans cette catégorie.